Météo Rhône-Alpes -Auvergne - Toute l'info météo de l'Auvergne aux Alpes. - Inondations du 4 septembre 1948 - Grésivaudan
 

 
Vous êtes ici :   Accueil » Inondations du 4 septembre 1948 - Grésivaudan
Twitter


Les inondations du 4 septembre 1948 dans le Grésivaudan


Les pluies diluviennes de ces jours derniers provoquent de nouvelles inondations dans la région et en particulier dans le Grésivaudan. Pour la seconde fois en moins de 3 mois, les plaines du Haut Grésivaudan viennent d ' être encore dévastées par des inondations. A la suite  de pluies torrentielles, qui provoquèrent une crue simultanée de l' Isère, du Drac et de la Romanche, les digues de la rive droite de l' Isère ont crevé en 2 points en aval de Grenoble. Plusieurs hectares de terrains situés sur les communes de Voreppe, Morans et Thullins ont été à nouveau submergées.L' alerte à Voreppe fut donnée dès le samedi 3 au matin. De nombreuses maisons comme en juin dernier furent évacuées. En après-midi, le déversoir de Morans céda sur près de 200 m, au même endroit  que lors des précédentes inondations. En soirée, les digues  de l' Isère cédaient au lieu-dit du Pigeonnier. Sous la pression des eaux, le torrent de la Gresse déborda et les canalisations descendant de Rochefort crevèrent. Cela priva ainsi Grenoble d' eau potable.

La partie sud de la Drôme fut également touchée par ce déluge. Entre Livron et Donzère, des platanes et des poteaux télégraphiques ont été couchés par l' orage. La Drôme a débordé dans la plaine de Livron endommageant les vergers et les vignes et coupant la route du Pouzin en Ardèche. Encore dans le sud de Rhône Alpes on signale que plusieurs ponts ont été coupés par les eaux de l' Aigues qui ont également produit des éboulements sur diverses routes aux environs de Nyons, interrompant la circulation. Plusieurs millions de dégâts dans le sud de la Drôme. Le Préfet visita les régions sinistrées.


Le lendemain soit le 5 septembre, l' Isère a amorcé sa décrue mais l' eau envahit encore les plaines de Voreppe et de Moirans. Les inondations ont régressé nettement  suite l' arrêt sensible des précipitations abondantes. Aucune nouvelle menace n' était attendue pour les jours suivants. L' eaus e retire peu à peu des terrains qu' elle avait envahi dans les environs de Bernin. A Chevalon de Voreppe, la situation s' est nettement améliorée et si les digues qui ont cédé ne seront pas colmatées défintivement avant plusieurs jours encore, on constata que la nouvelle digue de Palluel consolidée depuis le samedi ne laissera pas les flots de  l' Isère s 'engouffrer de nouveau dans la plaine entre Voreppe et Moirans. Mais pour le retour d 'une situation normale il fallut s' armer de patience.


Dans notre département de l' Ain, de Seyssel à Brégnier Cordon la situation est délicate pour les riverains. Le Rhône charriant des eaux très boueuses est en forte crue. Déjà une partie des plaines est inondée. Fort heureusement, la plus grande partie des récoltes est déjà levée. En certains points, les vignes placées  en bordure du Rhône baignent fortement dans l' eau. A Cordon, sur 200 m, l' eau atteignait dans l' après-midi près de 15 cm sur la route nationale. Dans la région de Glandieu et de Brégnier, on redoutait que le désastre prenne la même ampleur qu' en novembre 1944.

Chez nos voisins suisses, un état d' alerte fut décrété dans le canton du Valais où à la suite des pluies diluviennes qui se sont abattues sur ce secteur le pire était à craindre.En effet depuis 48 h, le Rhône n' a pas cessé de grimper.

Enfin sur la Côte d' Azur, une trombe d' eau a touché la région de St Laurent du Var. Un vent violent soufflant en tempête a emporté les toitures de nombreuses maisons et un immeuble fut endommagé fortement. Toutes les propriétés situées dans la vallée du Var près de l embouchur, ont souffert de la bourrasque, des cultures sont détruites, des arbres arrachés. De nombreux poteaux électriques ou téléphoniques ont été renversés.

Mots-clés associés

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Partager

Précédent  
  Suivant

Revues de presse

La météo vu par la presse régionale (Le Progrès, le Dauphiné, Journal du Bugey....)

Chroniques météo
AIN

Retrouvez toutes les pages pour le département de l'Ain

Allier
Ardèche
Cantal
Drôme
Haute Loire
Haute Savoie
Isère
Jura
Loire
Puy de Dôme
Rhône
Savoie
Région
Express,express...

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAIN : c'est sûrement l'une des conséquences du changement climatique. Le département a été placé officiellement en surveillance renforcée du moustique tigre comme 7 autres nouveaux départements. Il s'agit d'anticiper tout risque de chikungunuya et de dengue. Cette décision confirme ainsi la progression de plus en plus vers le nord du pays. On compte déjà 28 départements dans lesquels l'insecte est maintenant implanté.

JURA : ça chauffe !. le 7 décembre dernier, le département a enregistré des températures dignes d'un début avril avec 15,2° à Lons, 14,4° à Dôle, 14,1° à Champagnole, 16° à Arbois et 11,5° à la Pesse; soit 7° au-dessus des normales. Mais aucun record n'a été enregistré. Les récentes chutes de neige ont pâti du récent redoux même si ce week end des 12-13, on pouvait encore pratiquer du ski dans la forêt du Massacre tout particulièrement. Sur les pentes du Crêt de Chalam à plus de 1500 m d'altitude, il ne restait plus guère de neige ce samedi 12. Et pas de neige en vue jusqu'à Noêl au moins.

Voir la suite Lire la suite

Nos sites partenaires : Meteo01 -   Photorandos.

 

Document généré en 0.41 seconde